En tant qu’homme chrétien, quel est ma nature et quelle relation j’aspire à avoir avec Dieu pour être un bon époux? 

De nos jours, l’image que nous avons d’un homme est celle de cette personne qui sait faire preuve de violence, une personne courageuse qui ne pleure jamais, quelqu’un de grand qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui est indépendant. Il doit être le parfait exemple du mélange entre force brute, sagesse et grande taille. Voici à quoi correspond l’image de l’homme selon la société. Nous en tant que Chrétien, nous devons avoir une vision différente de ce qu’est un Homme et spécialement lorsque nous parlons d’un Homme qui plaît à Dieu. Jésus nous l’a souvent répété, l’homme juge à partir des apparences alors que Dieu regarde le cœur. De ce fait lorsque vous cherchez à être un homme qui plaît à Dieu, cherchez d’abord à avoir un cœur qui plaît à Dieu car vous pouvez tromper les hommes pour arriver à vos fins mais vous ne pourrez jamais tromper Dieu.

Dans la Bible, dans le livre de la Genèse 1, 26 nous pouvons lire que Dieu a créé l’homme à son image et selon sa ressemblance. En créant l’homme Dieu ne s’est pas contenté de lui donner une forme, Il a voulu qu’il lui ressemble, Il a fait en sorte que notre intelligence et notre volonté soient la même que la Sienne. Il lui a permis d’obtenir une relation privilégiée avec Lui et Il lui a donné autorité sur toute la création. Il lui a donné la capacité d’aimer, de pardonner, d’avancer et de pouvoir communiquer avec Lui quand Il le souhaite. En fait, Dieu a donné à l’Homme la chance d’avoir toutes ces qualités qui font de Lui (Dieu) un Père aimant. La tendresse, l’Amour, le Pardon, la Douceur, la Force, la Bonté, la Charité, la Sagesse… Toutes ces qualités font parties de Dieu et font aussi parties de l’homme. Il y a cependant cette « hyper masculinité » qui fait que la douceur, la Tendresse et la Bonté chez l’Homme restent cacher. Sans le savoir nous y contribuons en accordant plus d’importance à un homme comme Esaü qu’à un homme comme Jacob (Gn 25, 28), nous préférons écouter l’homme qui n’hésite pas à faire la guerre, qui est froid et rempli d’orgueil à celui qui réfléchit, est patient et lent à la colère. Vous devez prendre conscience que vous avez été créé à l’image de Dieu et que Dieu ne limite jamais son amour pour vous, Il ne limite jamais sa miséricorde ou sa Tendresse à votre égard alors qu’est-ce qui vous donne le droit de cacher ce cadeau que Dieu vous a fait ? N’oubliez pas que vous n’êtes pas de ce monde (Evangile selon St Jean 15, 19). Assumez cette petite part que Dieu a mis en vous, elle fait de vous un « père »
(Ephésiens 3,5), un ami et un frère pour votre prochain. Elle vous rend plus humain et plus sensible à la Voix de Dieu.

Ainsi, en étant plus sensible à la Voix de Dieu vous pourrez mieux vous rapprocher de Lui et devenir un Homme selon son Cœur. Prenez exemple sur David (Actes 13, 22), c’est un homme selon le cœur de l’Eternel. Il a toujours cherché ardemment à suivre Dieu et à lui obéir. Il a parfois succombé au péché mais même dans ces moments là il a demandé à Dieu de sonder son cœur et de le conduire sur la bonne voie (Psaumes 139, 23-24) car sa relation avec
Dieu était importante pour lui. Il était fidèle. Il a fait de Dieu, de sa Parole et des conversations avec Lui sa priorité. Ses moments qu’il pouvait passer avec Lui étaient ses trésors. Il a eu confiance en Dieu depuis le temps où il était berger et cette confiance en Dieu ne l’a jamais quitté même dans les moments tristes de sa vie. L’humilité de David lui a permis
de rester proche de Dieu, de se faire petit même lorsque son statut de Roi lui conférait certains pouvoirs. Il a su reconnaître que la grandeur et la Royauté ne pouvait être attribuée qu’à Dieu Seul. David n’hésitait pas à témoigner la Grandeur de Dieu avec ses poèmes pourtant il était un homme, un roi, il faisait des guerres et avait beaucoup de femmes. Il était un exemple de cette masculinité et il a su la préservé tout en développant ce « côté féminin » qui ressortait quand il adorait Dieu, quand il jouait de la Lyre, dans sa manière de s’humilier facilement. David n’était pas une femme et il n’était sujet à aucune déviance mais il n’avait aucune honte à abandonner ce qui faisait de lui un homme, à se laisser aller et à pleurer lorsqu’Il était en présence de Dieu.

Ce mélange (masculinité + « côté féminin ») nous le retrouvons avec les trois personnes de la Trinité. Par exemple avec Jésus-Christ qui va jusqu’à nous prendre dans ses bras pour nous consoler, Lui que nous avons vu pleurer, crié ou entrer en colère pour finalement redevenir douceur et tendresse. C’est cette attitude que Dieu attend d’un Homme selon son Cœur, Il ne vous demande pas d’abandonner ces caractères qui font de vous des hommes mais Il vous demande de ne pas oublier la douceur, la joie, l’humilité, la tendresse, la patience, la maîtrise de soi etc… Toutes ces qualités souvent attribuées aux femmes qui sont en fait des fruits de l’Esprit Saint et qui font de vous des personnes qui cherchent ardemment à plaire à Dieu. En toute chose, n’ayez pas honte de cette part en vous et humiliez-vous, ne cherchez pas à garder cette image d’autorité lorsque vous vous présentez devant Dieu car elle ne sert à rien à part vous plonger dans l’orgueil. Chérissez chaque moment que vous passez seul à seul avec Dieu et construisez avec Lui une relation aussi spéciale que celle que David, Salomon ou Elie avait avec Dieu.

Jeyssica Sodjinou