IL EST HANDICAPÉ, PUIS-JE L’AIMER RÉELLEMENT ?

Être handicapé peut-être de nos jours un réel frein à connaitre l’amour, tant sur le plan social que personnel. Nous aspirons tous à une vie amoureuse, épanouie ou l’un et l’autre bien que formant une même chair au mariage, souhaitons avoir une certaine indépendance de sa propriété corporelle. Malheureusement, les personnes en situation de handicap ont très souvent des difficultés à s’imposer et à faire passer leurs décisions. En tant que chrétien enraciné il nous est permis d’observer la situation autrement, non pas d’éprouver de la pitié mais encore. A travers ce verset nous comprendrons qu’avoir un handicap n’est plus un frein mais une grâce. « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu mâle et femelle il les créa ». Gn1,27

Le regard des gens

Nous pouvons tous éprouver de la peur, de l’angoisse, de la gêne fasse à une telle situation. Celle de tomber amoureux d’un handicapé. Bien malheureusement, nous entendons inconsciemment notre subconscient nous l’interdire car, le regard des gens sur les relations mixtes handicapées est l’une des choses les plus dures à vivre. La société, le milieu culturel, la famille restent des barrières très difficile à convaincre, tel un examen à passer : Es-tu sûre que cette personne est mentalement stable ? Fais attention que cette personne ne soit pas intéressée par ton argent ; Penses-tu pouvoir réellement l’aimer toute ta vie ?

Aimer ou ne pas aimer ? Dieu me donne la force d’aimer et de vivre avec un handicapé

Avoir reçu Jésus-Christ, nous permet dans ces situations difficiles de prendre du recul, d’aller de l’avant et de croire en nous même et en nos rêves. Nous prenons conscience de notre conversion, de ce choix personnel qu’on a fait. Donner la direction de notre choix à Dieu nous aide à affronter les mauvais moments et à rebondir sur ce que Dieu veut pour nous. Créés à son image, nous sommes libres de pouvoir réellement aimer quelqu’un malgré son handicap. Le Seigneur dira dans ce verset qui suit « Fais de l’Eternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire ». Ps 37,4.

Sènami A. GNANGNON