Á QUOI SERT CONCRÈTEMENT LA PÉRIODE DE CÉLIBAT ?

En tant que personne normal, le célibat est un état, qui pour la plupart est angoissant. La société quant à elle, n’en ai pas moins coupable; Entre passions, désirs et tentations qui emprisonnent la chair, le poids et l’avis des familles s’y ajoutent. Malheureusement, la période de célibat ignorée par bon nombre de personne, est une saison d’enrichissement d’identité de soi et de Grâces abondantes.

Le célibat une saison d’héritage de l’identité de soi

Le temps de célibat comme nous le savons tous, fait partie des saisons les plus languissantes dans la vie de l’homme en général. Aussi bien pour l’homme que pour la femme il est important à ce moment précis, de prendre des décisions pour mener une vie réellement épanouissante. Nous ne pouvons pas nous limiter aux croyances des mariages et penser que nous sommes inébranlables aux secousses qui peuvent arriver. Au contraire des épreuves, il y en aura toujours et il est important d’être suffisamment mature spirituellement pour les affronter. Deux décisions sont alors primordiales : prendre conscience de notre identité en Jésus-Christ, savoir qui nous sommes réellement, d’où nous venons et où nous partons.

Recevoir Jésus-Christ, c’est le pas le plus important que nous puissions faire dans notre vie. Accepter Dieu c’est donner du sens à notre existence, c’est renouer avec nous-même, c’est se connaitre soi-même. La saison de célibat, nous donne cette opportunité de trouver et de recevoir Jésus-Christ dans notre vie. C’est l’antichambre des bases nécessaires à acquérir : l’identité, la soumission, l’amour, le plan de Dieu, la fidélité. A ce sujet, la bible déclare dans 1 Corinthiens 7,8 « Je dis donc aux célibataires et aux veuves qu’il est bon de rester ainsi, comme moi ». Il est donc nécessaire de comprendre cette parole, de s’en imprégner car, c’est seul et donc en période de célibat qu’on peut se consacrer plus pleinement à l’oeuvre de Dieu. Seul, c’est le moment propice de nous abandonner à Dieu en le laissant nous dépouiller, nous briser, nous modeler à sa façon. Il nous prépare ainsi à une vie réelle à deux. « Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse et rendons-lui gloire, car voici les noces de l’agneau. Son épouse s’est préparée ». Apocalypse 19,7

Le célibat une saison d’abandon de soi à Jésus-Christ

Le célibat n’est pas permanent. Nous pouvons bien le voir dans ce verset de la bible « Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel ». Ecclésiaste 3,1. A travers ce verset, nous devons très bien comprendre que chaque période a un lot bien déterminé de leçons à nous apporter, afin de nous disposer à une autre saison. Nous devrons donc apprendre beaucoup du célibat, et à profiter de ce fait des Grâces qui en découlent. Pour cela, l’abandon total à Dieu nous est offert et bien plus recommandé. J’invite les célibataires à rendre grâce à Dieu pour le don du célibat, à vivre selon Dieu et à garder les yeux fixés à Jésus-Christ. Rendre grâce à Dieu parce que c’est une faveur de Dieu et quelque soit notre vécu, il est important de prendre conscience de ce don et d’en tirer des avantages qui, nous permettent de nous accrocher au Seigneur, et de vivre un célibat épanoui et par la même occasion un mariage épanoui sur de bonnes bases. Ensuite, vivre selon Dieu nous aide à mieux nous connaitre, et à éviter les emprises de la chair. Enfin garder les yeux fixés au ciel nous rappelle que sans Jésus-Christ, nous ne pouvons rien faire de nous-même. « Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui la portera du fruit en abondances car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire ». Jean 15,5

Sènami A. GNANGNON